Pour 2017, une consultation populaire !

Communiqué de presse:

Des citoyens d’Ottignies-Louvain-la-Neuve veulent une consultation populaire sur le projet d’extension de l’Esplanade

La ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve se targue de prôner la démocratie participative.
En ce début d’année, l’occasion se présente à elle de passer de cette belle promesse aux actes.

La « Plateforme citoyenne » lui demande d’organiser une consultation populaire sur le projet de l’extension du centre commercial l’Esplanade par l’investisseur immobilier Klépierre en posant aux habitants la question suivante :

«En tant qu’habitant·e ou étudiant·e domicilié·e à Ottignies-Louvain-la-Neuve, souhaitez-vous une extension du centre commercial l’Esplanade ?»

La « Plateforme citoyenne », créée en octobre 2016, rassemble l’Association des Habitants de Louvain-la-Neuve (AH), l’Assemblée Générale des étudiants de Louvain (AGL), l’association des commerçants de la Dalle (une centaine) et près d’une vingtaine d’associations de tous horizons. Et cela fait du monde ! En cette période de «bons voeux», elle adresse celui-ci au collège communal : qu’il mette en oeuvre, de façon démocratique, une consultation populaire sur la question telle qu’exprimée ci-dessus.

Les enjeux sont criants. L’extension de l’Esplanade (20.000 m² de superficie commerciale nette en plus des 30.000 m² actuels) aura des répercussions inévitables sur la vie des habitants, des petits commerçants locaux, sur la mobilité et sur l’image de la ville universitaire. Les communes environnantes, comme Wavre, en subiront l’impact. Voilà qui justifie amplement le fait que la population doive absolument être consultée au préalable.

Pour les élus, qui devront décider du sort de cette extension, deux options opposées sont en présence. Celle d’un réel soutien à la production et au développement du commerce de proximité, aux circuits courts, à l’économie équitable et respectueuse de l’environnement. Et celle – la lecture des rapports annuels de la société Klépierre le démontre à suffisance – qui vise à maximiser les dividendes des actionnaires en rentabilisant des loyers que seules des grandes chaînes peuvent s’autoriser.

Dès octobre 2015, l’AH et l’AGL avaient lancé un appel aux autorités universitaires et politiques leur demandant de changer de cap. Cet appel, pourtant signé par 2.500 personnes, ainsi que d’autres actions n’ont pas été entendus. De leur côté, l’Union des classes moyennes et les commerçants de la Dalle ont désapprouvé l’extension du centre commercial aux charges et loyers prohibitifs qui menacent les petits commerçants et les emplois des producteurs et artisans locaux.

Certains essaient de faire croire qu’il est trop tard, que les jeux sont faits. Il n’en est rien : les membres de la « Plateforme » pensent tout au contraire que c’est le moment d’influer sur le processus en cours et les décisions à venir. Certes, en 2014, le permis socio-économique a été accordé unilatéralement par la Ville à l’investisseur immobilier Klépierre après que l’Université catholique de Louvain, propriétaire du terrain, eut consenti une promesse d’emphytéose. Les autorités communales tergiversent sur la décision de l’extension. Elles tergiversent aussi sur l’organisation d’une consultation populaire. La demande de permis de bâtir n’est pas encore introduite et il est encore temps, pour les citoyens, de faire entendre leur point de vue, avant l’échéance du dimanche 11 juin 2017, date ultime d’organisation d’une consultation populaire, seize mois avant les élections communales du 14 octobre 2018.

La « Plateforme » vient d’obtenir le formulaire permettant de récolter le nombre de signatures suffisant pour l’organisation d’une consultation populaire, comme le permet le Code de la démocratie locale de la Région wallonne adopté en 2012. Ce nombre correspond à 10 % de la population éligible, soit 3.200 signatures. C’est ce à quoi s’attelle, dès à présent, la « Plateforme » qui organise la collecte des signatures sur tout le territoire communal (Ottignies, LLN, Céroux-Mousty et Limelette). Pour que les citoyens aient le droit de donner leur avis et d’être entendus.

Version PDF

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :