Nous votons « non » : Parce que nous devons changer notre mode de consommation

Une des raisons principales derrière le refus de l’extension de l’Esplanade est l’impact que les centres commerciaux, avec les types de magasins qu’ils abritent, exercent sur notre environnement.

Changements climatiques, érosion de la biodiversité, appauvrissement des sols, … tous les signaux de la santé de notre environnement sont maintenant dans le rouge, comme le résume cet article paru dans Le Monde en 2015, « La planète a atteint ses limites ». En cause, notre mode de vie, basé sur l’hyperconsommation… ce dont les centres commerciaux et les multinationales qu’ils abritent sont les piliers (voyez dans sa brochure comme Klépierre promeut le « shopping » comme une expérience de vie). Agrandir l’Esplanade, c’est continuer à foncer tête baissée dans le mur.

Ainsi, voter contre le projet d’extension de l’Esplanade, c’est affirmer qu’un autre mode de vie est possible, et que c’est aujourd’hui que nous l’explorons –  et pas demain.

C’est l’espérance qui est le moteur d’une société. Notre génération a, par exemple, le devoir de dire honnêtement que la génération suivante pourra avoir une vie meilleure en consommant moins. […]. Cela demande des actions courageuses.

Philippe van Parijs, philosophe et économiste
La Libre Belgique, Utopies pour le temps présent, 3/10/2015.

Voter non pour dire oui à une vision moderne et durable de notre avenir commun.

Philippe Baret, ingénieur agronome spécialiste de l’agroécologie
sur son blog le 4/06/2017

limites_planete.jpg

Les différentes limites environnementales de notre planète : de nombreux indicateurs ont déjà dépassé la zone de haut risque, signalant que notre survie est compromise.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :