Les habitants s’expriment : « Le développement durable c’est aussi la capacité à dire non »

Un billet de Philippe Baret, ingénieur agronome spécialiste de l’agroécologie à l’UCL >> vers le billet sur son blog.

Quelques morceaux choisis :

photo_philippe_baret

« Le projet que l’on nous propose pour le centre de Louvain-la-Neuve est un projet immobilier. Un projet bien pensé sans doute mais où prime une logique économique. Un projet porté par une certaine vision de l’avenir de nos sociétés, un avenir basé sur la croissance économique et le consumérisme. Cette vision qui semblait avoir fait ses preuves à la fin du XXème siècle se heurte aujourd’hui aux limites de la planètes en termes climatiques notamment. Elle contribue aussi à l’accroissement des inégalités en privilégiant un modèle de mondialisation dérégulée. Beaucoup s’accordent sur le fait que notre XXIème siècle doit s’appuyer sur d’autres modèles de développement. »

 

« Le débat sur l’extension de l’Esplanade à Louvain-la-Neuve, nous offre une double opportunité. D’une part, il nous invite à réfléchir nos processus de décision en matière de développement urbain durable. Comment la décision est-elle prise ? Par qui ? Comment prendre en compte des événements nouveaux au cours du processus de décision (la crise de 2008) ? Comment comparer différentes options ? Quelles critères utilisés pour comparer ces options ? D’autre part, il nous oblige à penser l’avenir d’un espace partagé par des habitants, des membres de la communauté universitaire, des citoyens et des consommateurs. Les espaces ouverts à Louvain-la-Neuve se réduisent rapidement et il est donc urgent de se réapproprier un processus de réflexion sur leur devenir. »

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :