Autre chose ? Pourquoi pas un véritable espace vert ?

Les espaces verts jouent un rôle fondamental pour notre bien-être, et pour la qualité de notre environnement en particuliers. Et ce rôle commence à être pris en considération (voir « Ville cherche espaces verts »). En 2100, les villes pourraient être 2 à 3 °C plus chaudes que les zones rurales à cause de l’absence d’espaces verts, remplacés par béton et asphalte. Alors il faut « verdir les villes pour baisser la température » !

L’extension de l’Esplanade recouvrirait deux friches, espaces devenus très rares à Louvain-la-Neuve. Alors plutôt que de les couvrir, pourquoi ne pas les mettre en valeur ? Pourquoi pas une coulée verte, un parc boisé, ou encore des potagers communs, … ?

paris
La coulée verte René Dumont à Paris (photo de http://belairsud.blogspirit.com)
laith-abdulkareem-96118_small
photo : Laith Abdulkareem, Gapstow bridge, New York (unsplash.com)
mitchell-bryson-115410_small
photo : Mitchell Bryson (unsplash.com)
Publicités

2 commentaires sur “Autre chose ? Pourquoi pas un véritable espace vert ?

  1. Il y a anguille sous roche!

    Contrairement à ce qu’affirme chacun des promoteurs de l’extension de l’Esplanade, les quais de la gare et l’espace vert contigu n’est aucunement une « friche ». J’ai relevé d’autres expressions visant à discréditer cet espace public: « chancre », « balafre » (UCL), « trou urbain à combler » (Klépierre).
    Dans la même veine, en soft, il y a les expressions: « il faut terminer la dalle » ou encore « terminer la ville ». Mais a-t-on demandé l’avis des navetteurs et autres usagers du train au départ de LLN. A-t-on demandé l’avis des voyageurs au depart et à destination des gares de Rixensart ou Boitsfort, deux gares récemment « tunnelisées ».

    Un autre exemple éloquent: OLLN parle des 2 questions qui seront posées à la consultation populaire. En réalite, la question 2 est un amalgame de 20 questions. Pourquoi les autorités parlent-elles de 2 questionss et non pas de 21 questions? La réponse est toute simple: poser 21 questions à une consultation populaire, ça ne fait pas sérieux, c’est même pas conforme au Code de la démocratie locale. Deux questions, ça c’est plus conforme, c’est même une de moins qu’à Namur!

    Ne soyons pas dupes Il y a des mots pièges et il convient de ne pas les ânnoner. Banissons le vocabulaire manipulateur, Ne versons pas de l’eau au moulin de ceux qui nous tentent de nous enbobiner. C’est le propre d’une idéologie que de traverstir la réalité à l’avantage de ceux qui la proclament. Ne faisons-nous pas de même en affirmant que notre gare est belle, conviviale et verdurisée? Oui, il faut le rconnaître, mais ces expressions sont celles de ceux qu’on a pas consultés, de la multitude qui aura à subir les décisions des planificateurs. Sur les plans, les puissants ne voient pas les gens. Plus on est puissant, plus le risque est grand de devenir manipulateur pour arriver à ses fins. L’argent donne des ailes.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :