Quel agrandissement ?

Qui porte le projet ?

L’extension de l’esplanade est un projet de la société Klépierre, un groupe d’investissement et de gestion immobilier, qui est le spécialiste européen de l’immobilier de centres commerciaux. Klépierre fait partie du CAC40 et est détenu en partie par le groupe Simon, géant américain incontesté des « malls » (centres commerciaux) aux Etats-Unis. Le coût de cette extension est estimé à 160 millions d’euros et le promoteur espère qu’elle permettra de doubler ses revenus locatifs. 25% de visiteurs en plus sont attendus.

Où se situerait l’extension ?

Le projet d’extension de l’esplanade s’articule dans deux directions : une extension latérale au-dessus de la gare pour la couvrir totalement et une extension longitudinale (en profondeur) du côté du Boulevard de Wallonie vers la pompe à essence.

Le centre commercial serait alors directement accessible à partir des quais de la gare. Et la gare serait totalement recouverte.

L’actuelle « traverse de l’échange » serait intégrée dans l’extension longitudinale du centre commercial et son accès serait limité aux heures fixées par le promoteur.

Un espace Kiss&ride est prévu à l’avant de l’extension longitudinale à hauteur du Bd. de Wallonie.

Ue nouvelle passerelle qui fait le lien entre le quartier de la Baraque et celui de Lauzelle est prévue plus loin au bout de l’extension.

image_extension_2_mk

image_extension_1_mk
Le projet actuel d’extension de l’esplanade – source : Emmanuel Kodeck, ingénieur civil architecte

Quel type de commerce est-il prévu ?

L’extension accueillerait 47 boutiques et 4 grands commerces – «les grandes enseignes font venir les clients» – sur un seul niveau pour arriver à un total de 130 boutiques et 14 grands commerces. Le complexe passerait de 32 000 m2 à quelque 52 000 m2. (Source Klépierre).

Où en est-on ?

Il est à noter qu’à ce jour, seul le Permis socio-économique a été octroyé. La société Klépierre n’a pas encore introduit de demande permis d’urbanisme. Les informations données ci-dessus sont donc susceptibles de modification. L’étape en cours est l’étude d’incidences.

Quels sont les enjeux ?

Ils sont nombreux ! Pour les débroussailler, nous vous invitons à lire l’article d’Anne Quevit paru dans le bulletin d’information du mois de Mars de l’AH téléchargeable ici.. Voyez également la brochure explicative brochure explicative de la ville.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :